Lors de votre séjour à Nice, dégustez la Socca, une recette méditerranéenne typique de Nice, sorte de grosse crêpe à la farine de pois chiche.

La Socca est une spécialité culinaire originaire de la région de Nice et de la côte voisine italienne. C’est une galette locale, plus saine que les crêpes (elle est faite à base de pois chiches) et bon marché. On vous conseille de profiter de votre séjour à Nice pour déguster la Socca : voici un bref retour sur l’histoire de cette spécialité locale, la recette de la Socca et comment la préparer à la maison.

L’origine de la Socca

Histoire de la Socca à Nice

Spécialité niçoise, sans qu’on puisse précisément en retracer l’histoire, la Socca se retrouve sous des formes variées sur tout le pourtour méditerranéen, et notamment sur la côte Ligure.

Comme beaucoup de plats devenus populaires, la Socca était, à l’origine, un plat de pauvres, du fait de son prix modeste, d’abord faite maison et ensuite vendue par des marchands ambulants. Elle était particulièrement appréciée des ouvriers, pêcheurs, dockers pour leur merenda (casse-croûte).

Elle est à présent appréciée à l’apéritif ou en entrée, voire comme plat principal pour un déjeuner pris sur le pouce, généralement accompagnée d’un verre de vin rosé frais.

La Socca est une spécialité du sud-est de la France, en particulier autour de Nice, Menton et Monaco. De Vintimille jusqu’aux environs de La Spezia, elle porte le nom de farinata ou cecina (« faite de pois chiches ») ou encore torta di ceci (« tarte aux pois chiches »). La Socca trouve son équivalent en Inde avec le dal (bien que la coriandre soit normalement ajoutée avec d’autres légumes) et il existe des versions similaires en Afrique du Nord (Algérie) appelé calentica (ou karantita). Chaque région ajoute ses propres herbes et épices en fonction de la culture locale. A Gibraltar, c’est le plat national et il est surtout frit.

Comment préparer et cuisiner la Socca ?

Préparation, Socca niçoise

La Socca est préparée à partir de farine de pois chiche, d’huile d’olive et d’eau, qui sont mélangées pour former une pâte. Le mélange est déposé sur une plaque de quelques millimètres d’épaisseur et cuit au four à bois ou – comme c’est le cas sur la Côte d’Azur – versé dans une casserole en cuivre et chauffé, un peu à la manière d’un crêpe.

Aujourd’hui, la Socca est transportée fraîchement confectionnée, à vélo, jusqu’aux stands de la ville où elle est dévorée par les touristes affamés et la population locale. Depuis les années 1920, il y a des vendeurs de Socca sur le cours Saleya, aux Marché aux Fleurs, notamment « Theresa », qui vend de la Socca au même endroit depuis 1928.

C’est un plat difficile à cuisiner à la maison et il existe des recettes semblables dans le monde entier. Si vous tentez de préparer la recette de la Socca chez vous, cela peut être difficile car elle nécessite une cuisson au feu, idéalement d’une crêpière très chaude. La Socca est plus croustillante si elle est « raclée » pendant la cuisson.

Recette de la Socca de Nice

Recette de la Socca

Pour 8 personnes
Préparation : 10 min
Cuisson : 5 min

Ingrédients :

– 1 l d’eau,
– 300 g de farine de pois chiches,
– 8 cuillerées à soupe d’huile d’olive,
– 1 cuillerée à café de sel fin.

Les étapes de préparation :

Verser dans un saladier l’eau froide, la farine de pois chiches, l’huile d’olive et le sel.

Battre vivement au fouet pour éliminer les grumeaux. Passer au chinois (sorte de passoire en forme de chapeau chinois inversé).

Faire chauffer une plaque en cuivre de 50 centimètres de diamètre grassement huilée. Une plaque de four peut faire l’affaire. Une fois bien chaude, verser et étaler la préparation dans cette plaque (environ 2 à 3 millimètres d’épaisseur). Cuire à four très chaud (environ 280°).

Retirer la plaque du four, dès que la pâte est bien dorée et croustillante, voire légèrement brûlée par endroit. Couper des petits morceaux, poivrer et servir rapidement. Servez votre Socca avec un bon rosé de Provence, très frais.

Combien coûte une part de Socca à Nice ?

Alors que dans les années 1970, une part de socca coûtait, à Nice, dans les 50 centimes de franc de l’époque, et jusque dans les années 1990, entre 9 et 10 francs (soit entre 1,3 et 1,5 €), une part de socca se vend actuellement de 3€ à 4€. Le prix peut monter à 5€ ou plus s’il s’agit de Socca garnie.

Les meilleures adresses où déguster une part de Socca à Nice sont Chez Thérésa et Chez Pippo.

Laisser un commentaire